• Proposition 250 - Détournement - Nadia

       Amoureux des mots il l’avait attrapé sur le bout de la langue, bien en bouche mais ce vocable rebelle ne pouvait s’envoler, interdit imprononçable ; ne voulant utiliser les synonymes il biaisa avec des antonymes qui n’eurent l’heur de plaire, pourtant il exprimait ce qui lui semblait improbable dans le temps, car le temps de  « Capri c’est fini ». Mais ce mot, ce  mot, inexprimable  il le trouverait, lui redonnerait son envol, quitte à en écrire l’anagramme, bouleverser l’idée d’un pré carré alors il pensa à, câprier et enfin, RAPIECER ce qui lui fit revenir au début de son idée, d’une pérennité bancale.

    Proposition 250 - Détournement - Nadia

    « Proposition 250 - Le colosse - Olivier MThème de la proposition 250 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :